80 000 ans d'histoire humaine

64640 Saint-Martin-d'Arberoue, France

Votre mission *

Au coeur du Pays Basque, j'ai côtoyé 80 000 ans d'histoire humaine Mardi 14 octobre 2014 - Grottes d'Isturitz et d'Oxocelhaya Invité au dernier éductour (1) organisé par le Comité Départemental du Tourisme des Pyrénées Atlantiques, j'ai eu le privilège hier soir de bénéficier avec une quarantaine d'autres professionnels du tourisme d'une visite complète et originale de ces deux célèbres grottes de la chaîne pyrénéenne. La visite qui fut assurée par la propriétaire des lieux assistée d'une préhistorienne et d'un spécialiste de la mithologie a tenu en haleine le petit groupe jusqu'à la dernière minute avec des interventions parfaitement orchestrées de la scientifique et du conteur. A cela, vous ajoutez des pauses musicales où l'on a entendu la reproduction numérique de sons issus à la fois d'instruments d'époque (je vous parle d'une échelle avoisinant les 40 000 ans) et de vibrations émises par les stalactites, capables de modulations diverses sur plusieurs octaves. Au-delà de cette féérie, ce qui m'a le plus impressionné, c'est d'apprendre qu'il y a 17 000 ans, voir beaucoup plus, nos ancêtres n'étaient absolument pas des attardés en peaux de bêtes ! A cette époque lointaine, vivait dans cette grotte une communauté de plus de 500 personnes parfaitement structurée, politiquement parlant, entièrement vouée à la confection de textiles et autres ornements et bijoux, des gens capables de se déplacer sur de très longues distances, les villes de Bilbao, Toulouse, Barcelone ont été évoquées parmi d'autres, pour s'approvisionner en matière première (pierres précieuses par exemple) mais également pour exporter leur travail. En trois heures passées sur le site, 56 ans de convictions purement scolaires ont été balayées avec une argumentation d'une extrême précision, des faits et des démonstrations purement scientifiques, qui finissent par me faire douter de certains points d'histoire que l'on m'a forcé à retenir et plus généralement sur la qualité des programmes scolaires. Cela est une autre histoire. Belle transition pour moi pour évoquer de magnifiques contes et légendes entendues dans le secret de cette grotte, des révélations que je ne publierai pas ici pour ne pas les dénaturer. Ces récits doivent s'écouter sur place, dans ces salles vieilles de 80 000 ans, entouré de laminas tapis dans l'ombre et ces sons sortant de nulle part, que nous avons tous bien entendus, cela ne fut pas une hallucination. Chers Aventuriers, j'ai fait la connaissance sur place de personnes passionnées et compétentes, mon esprit rêveur échafaudait déjà, sur le chemin du retour, un possible scénario de chasses aux trésors dans nos belles Pyrénées. Restez attentifs à l'actualité de l'excellent portail d'animations touristiques GéoBalad' pour ne pas manquer ce rendez-vous dans les prochains mois. Avant de vous laisser les coordonnées des Grottes d’Isturitz et d’Oxocelhaya je tenais à remercier Mlle Isabelle BREIL du Comité Départemental du Tourisme du 64 pour sa gentillesse, la qualité de la prestation dans son ensemble ainsi que de l'organisation en arrière-plan de cet éductour, une véritable usine à gaz qu'elle a su occulter avec une parfaite maitrise. Plus globalement, merci à la direction du CDT, à la propriétaire des Grottes et à son équipe que je ne citerai pas pour ne pas oublier quelqu'un. Ne tardez pas, à votre tour, de visiter ce joyau d'une exceptionnelle beauté et soyez attentifs et observateurs, certaines énigmes à venir porteront bien entendu sur le sujet et que seuls, les initiés parviendront à résoudre. Grottes d’Isturitz et d’Oxocelhaya 64 640 Saint Martin d’Arberoue +33 (0)5 59 29 64 72 http://www.grottes-isturitz.com/ Un peu d'historique 1895 : LE DÉBUT DE L’AVENTURE ARCHÉOLOGIQUE Elle débute par l’exploitation de phosphate de la grotte d’Isturitz. De nombreux objets préhistoriques sont découverts par les ouvriers, telles les œuvres d’art mobilier (un félin sculpté en bois de renne, des statuettes animales) ainsi qu’une multitude d’objets de silex. L’importance des artefacts est reconnue le 10 août 1895 par la société savante de Borda (Dax) qui révèle ainsi l’intérêt du gisement archéologique. 1912, LES FOUILLES Emmanuel Passemard, avec l’accord des propriétaires des lieux (André Darricau), entreprend de fouiller le gisement archéologique. Poursuivant ses travaux jusqu’en 1922, il découvre le pilier gravé de la grande salle d’Isturitz et une série importante de couches stratigraphiques. DE 1928 À 1959, LA REPRISE DES FOUILLES ET L’EXPLOITATION TOURISTIQUE Le Comte et la Comtesse de Saint-Périer reprennent les fouilles et confirment les 80 000 ans de préhistoire. Logo Monument HistoriqueDans le même temps, la présence de remarquables concrétions dans la grotte d’Oxocelhaya, découverte en 1929 par M. Etxegaray, incite André Darricau à son exploitation touristique. En 1953, pour faciliter les visites, une jonction entre les deux grottes est percée. Afin de protéger le site, le 1er octobre 1953, le classement des grottes aux Monuments Historiques est obtenu. Dorénavant, le site devient un lieu scientifique et public. Par la suite, une série de découvertes viennent alimenter l’importance archéologique du site. Le 23 juillet 1955, à Oxocelhaya, Georges Laplace, Maître de recherche au CNRS, responsable scientifique des grottes jusqu’en 1990, découvre, dans la galerie portant actuellement son nom, des gravures et dessins de chevaux et bison. Il en fera les relevés en collaboration avec l’archéologue Ignacio Barandiaran. 1973, LA DÉCOUVERTE DE LA GROTTE ERBERUA Le 15 août 1973, C. Barroumès et Jean-Daniel Larribau pénètrent pour la première fois dans la troisième grotte, Erberua. Ils découvrent en 1975 des surfaces colorées en rouge et J.D. Larribau remarque en 1977 des gravures et peintures sur les parois. 1982, OXOCELHAYA SE DÉVOILE À NOUVEAU En 1982, Jean-Daniel Larribau met au jour dans une galerie d’Oxocelhaya de nouvelles représentations pariétales de chevaux et de signes. DEPUIS 1995, L’AVENTURE CONTINUE… Depuis 1995, de nombreuses autres manifestations esthétiques et artistiques ont été remarquées, telles de larges surfaces colorées, des signes, un cheval gravé, des bisons dessinés, des tracés digités, aussi bien dans la grotte d’Isturitz que celle d’Oxocelhaya. Des recherches se poursuivent chaque année en coopération étroite avec le Service Régional d’Archéologie (thèmes en cours: Art pariétal, Karstologie, Paléontologie,…)

Instructions spécifiques

Rendez-vous sur le territoire de la commune en question et rapprochez-vous des habitants pour en savoir un peu plus et localiser avec précision votre destination finale. Sur place, n'hésitez-pas à  photographier ou filmer ainsi que de relever des informations susceptibles de vous servir un jour dans une de nos chasses aux trésors ou autres aventures numériques.

Si vous souhaitez partager quelques photos et commentaires avec la communauté, nous vous suggérons le réseau social Instagram qui est actuellement le plus utilisé par les Aventuriers qui publient leurs reportages avec, parmi d'autres, l'hashtag #geobalad

64640 Saint-Martin-d'Arberoue, France

Lancez une nouvelle recherche

* Avertissement

 

Lors de votre itinérance, merci d'adopter les gestes éco-citoyens élémentaires afin de réduire au maximum votre empreinte écologique.

 

Vous approcherez les populations avec respect et courtoisie en vous adaptant à leurs modes de vie et à leurs traditions. Cela n'est pas à eux de s'adapter à vous, ne l'oubliez jamais.

 

C'est ça, l'esprit Géobalad' !
   

 

© 2020 By wnews agency | phm reclus